Le calendrier, tout en conservant une phase aller et une phase retour, 
n’est plus tenu de respecter une symétrie entre les journées de chacune de ces deux phases.