Celui que l’on a programmé à coups d’articles mercantiles, à coups d’élucubrations optimistes, à coups d’explications élaborées dans l’inconscience volontaire.

Et bien, vois-tu, je ne suis pas déçu, cette équipe expérimentale et peu expérimentée, qui pensait qu’elle terrasserait les meilleurs du monde ? Le rêve je veux bien, la folie non.

Et il n’y a là aucune critique envers nos joueurs qui, il est vrai, furent hésitants en première mi-temps mais qui ont su reprendre le fil de la partie, qui ont su inquiéter sérieusement l’adversaire, qui ont envoyé un message d’avenir pour certains, ils ont des jambes nos petits et dès qu’ils auront bien sali leurs chaussettes, nous en reparlerons.

Soyons sérieux, tu te prends les Blacks et dans le contexte actuel, tu peux faire quoi ?

Il ne sert à rien de planquer la logique et j’aimerai que l’on compare ce qui l’est, j’imagine que nous aurions brillé contre nos adversaires traditionnels, anglais, irlandais, gallois, qui peut dire le contraire ?

Parlons aussi de cette magnifique équipe des barbarians qui me paraît oubliée.

Mais trêve de discours, envoyez les jeunes, à l’image de notre charnière de caganious, ils sont bons aujourd’hui et excellents demain, ils ne seront pas trop vieux pour la Coupe du monde, la gagner n’est pas l’essentiel et je laisse à des millions de supporters le soin de croire, de commenter, d’espérer sûrement …
 
PS : minots bleus blancs rouges et noirs, la mamie de Besagne, elle est fière de vous.


 
(France - Nouvelle Zélande)