L'Edito Dominical...

Comment tu vas ?

D’accord, en ce moment ce n’est pas la joie pour tout le monde mais nous n’allons pas plonger dans un océan de lamentations mouligasses et si cette voye, cet entrain, cette fiestatitude, ce bonheur de vivre qui circule dans les cent bornes autour de Besagne se ramasse pour l’instant des coups de pied au cul, nous sommes certains, convaincus que l’affaire va s’arranger bientôt, et puis merde ça ne peut pas être autrement, alors continue à bien faire gaffe.

Du côté des minots, les nouvelles sont bonnes, va ben, notre RCT a les joues bien rouges et pas les idées noires, allez je maronne encore une fois, la dernière, dire que nous étions champions de France et d’Europe cette saison, noun di diou, ils ne perdent rien pour attendre nos envieux, nos amis sincères.         

Manu vient de me dire que nous sommes qualifiés pour la prochaine coupe d’Europe, la grande, nous patienterons en commençant à nettoyer les étagères.

Si l’on écoute tous les potins, les affirmations gratuites ou pas chères, les conseils avisés de certains présidents de club, les demi-finales du Top 14 pourraient nous opposer à l’UBB, hou que ça serait bonnard, je m’en humecte les papilles à l’avance, ils sont bons ces aquitains mais le RCT au grand complet, il ne craint dégun et tous les connaisseurs, même les intellectuels à la tronche ovale l’ont compris, attendons …

C’est peut-être pour ça aussi que la DCNAG nous fait des gentillesses, ils ont bien choisi le moment ces guignoles, quelles qu’en soient les raisons et vu les circonstances, la bassesse est minable, pauvres mecs si vous saviez comme on s’en cague de vos mesquineries.

J’ai ouï dire, oui, que chez eux comme à la Ligue tout se passe bien, ils se régalent et voient du paysage, la machine tourne bien, mais attention de ne pas déraper sur une flaque d’huile.

Bon, l’heure de l’apéro approche et de temps en temps un tchicou de pastaga, quatre olives et une corde de moules de Tamaris, ça te refile la gnaque, alors ne te gêne pas, il faut rester dans nos traditions ancestrales, rien ne les changera.

Allez, une grosse poignée de mains avec le cœur et un énorme Pilou-Pilou …


 
(19 avril 2020)
 

Partagez ce sujet