Et nous ne tenons pas les 80 minutes, et nous détenons  le record de fautes, et nous avons le citron qui faiblit, et il y a un lourdugi qui plane dans l’équipe, et tu en entends des conneries, des conseils mal intentionnés, des amis qui font semblant, et merde, supporters toulonnais fait comme moi, tu t’enveloppes un gros paquet de tout ça, tu l’enquilles dans la poubelle déjà remplie des larmes des pisse-vinaigres et tu balances  tout à la mer, loin des eaux territoriales, dans le courant du large pour qu’un retour de vent du Sud-Ouest ne nous fasse pas une marée noire, de toute manière nous l’envisquerions d’un rouge flamboyant.

Alors voilà, je me suis fait un petit bilan, une analyse scientifique, un état récapitulatif de nos troupes, enfin une photo de mon RCT sous les lumières de Mayol, ce n’est pas encore la Nouvelle Zélande mais tout de même.

Et qu’est ce que tu veux de meilleur, le Top 14, la Coupe, c’est bien endraillé, non ?

Encore une fois, la dernière j’espère, les éclopés de longue date, ça y est ils gambillent, les tout petits, ils n’arrêtent pas de grandir, les veccious, ils rajeunissent, alors le mouchoir si nous le sortons c’est pour dire adieu à un couffin de soucis qui n’existent pas ou qui sont piétinés par des crampons rageurs.

Samedi, andiamo à Trévise, évidemment la dolce Italia, mais cette fois nous n’irons pas en vacances et la mandoline ne nous fera pas la canzonetta émoustillante.

Mais il faudra drôlement se méfier, ils nous préparent une réception carabinée avec du vieux Chianti qui t’estramasse le consommateur, je le sais par un cousin du côté de mon père et du côté de Venise, alors nous sommes prévenus, une cure d’eau minérale dès demain pour se garder un appétit de mort de faim, nous allons nous croquer un tian de cannellonis et de tortellinis redressés à la tomate vitaminée avec un grand digestif à la mi-temps pour le rot salutaire.

Oui, toi aussi tu y penses au bonus, mais penses-y doucement que ça ne nous porte pas la scoumoune, ils vont nous ramener un bon souvenir les minots, en gondole ou en Ferrari comme ils veulent, et forza Tolone !


 
(Semaine 44)